Actu prud'hommes
Actu prud'hommes
 

Elections prud'homales

Les attaques incessantes du patronat, contre ce qu’il qualifie de judiciarisation, avec le relais du Gouvernement qui s’attaque au Code du Travail et au maillage géographique des conseils de prud’hommes suffisent à montrer l’importance que va représenter ce scrutin du 3 décembre 2008 pour les salariés. Pour autant, la CGT entend donner à ce scrutin une portée plus large qui dépasse le seul enjeu de conseillers au service du droit du travail. Elle veut en faire une grande journée d’interventions des salariés où ils pourront, par leur bulletin de vote, porter des revendications et affirmer la place du social dans la société. L’ambition est bien de traduire, à cette occasion, des attentes fortes pour la réponse aux besoins et des exigences en matière de démocratie sociale et de promotion d’un syndicalisme de conquête.
En avril 2008, les listes électorales provisoires ont été transmises dans les mairies, pour examen et corrections. Les premières données montrent une augmentation des inscrits de 9,4% par rapport à 2002. Cette préparation des élections se fait sur fond d’attaques contre l’institution prud’homale. La réforme de la carte judiciaire prévoit en effet, la fermeture de 63 conseils au grand dam des syndicats, juristes, élus locaux qui redoutent l’éloignement de la juridiction du travail.
Tous les salariés ont le droit de vote aux élections prud’homales afin de désigner les juges des conflits du travail. Pour cela, ils doivent être régulièrement inscrits dans la bonne section (exemple : industrie, commerces, agriculture, divers), dans le bon collège électoral (encadrement par exemple) et la bonne localité géographique. C’est dire si la préparation du scrutin est un enjeu décisif pour déterminer la représentativité syndicale et être bien défendus.

cgt-canmp
27/08/08